Classé dans | Culture

Sommet de la Francophonie : Diourbel veut sa part de culture

Publié le 24 novembre 2014 par Sokhna DRAME

Dans l’agenda culturel du prochain sommet de la Francophonie, la région de Diourbel est occultée. Un oubli que les acteurs culturels du Baol veulent voir corriger avec l’inscription du festival Kaay rap de Diourbel qui se tient cette année, les 29 et 30 Novembre coïncidant avec la tenue du sommet de Dakar.

irahim Faye, président-fondateur de l’Association pour le développement de la culture urbaine de Diourbel plus connu sous le nom de « Kaye » ne ménage pas sa peine pour que la région de Diourbel figure dans l’agenda culturel du prochain sommet de la Francophonie. Parmi les régions programmées pour organiser des événements culturels, Diourbel n’y figure. Cela s’est toujours passé comme cela ; a chaque fois des manifestations sont décentralisées, la région de Diourbel est oubliée comme s’il n’y avait pas d’acteurs culturels. « Alors que le potentiel que nous avons mérité d’être présenté plaide l’animateur culturel qui organise sur fonds propres depuis 6 ans le seul festival de rap connu dans la région de Diourbel.» Proche de Didier Awadi, une icône du rap africain, « Kaye » interpelle le ministre de la Culture et les autorités du sommet de la Francophonie pour que Diourbel puisse vivre au rythme du sommet.

Il y a une grande vitalité culturelle à Diourbel car la région abrite plus de 150 groupes de rap dont le Black Diamonds qui a remporté des trophées internationaux.
Malheureusement, faute de soutien, ce groupe a disparu. En 1999, la région a remporté le prix de la chanson traditionnelle avec le chanteur Alioune Ndiaye comme lauréat. C’est la seule fois que cette manifestation a été organisée. Diourbel a également un festival des musiques traditionnelles porté par l’ancien Conseil régional de Diourbel. Quel sort sera fait à cette rencontre culturelle ? C’est dire que la culture est insuffisamment soutenue dans le Baol. Pour le sommet de la Francophonie, nous espérons avoir le soutien de Madame Aminata Tall qui est la présidente du Conseil Economique Social et Environnemental. C’est sous son magistère à la tête de la mairie de Diourbel que la seule salle de fête existant dans la capitale a été rénovée. Diourbel ne dispose d’aucune infrastructure souligne « Kaye.»

Le programme du festival « Kaye rap » est décliné en une journée. Ce sera un concert avec les dix groupes qui feront parti d’une compilation éponyme du festival qui seront produits par Kaye Production. Pour cette année, le ministre Abdoul Aziz Mbaye nous avait reçus. Maxi Crazy est le directeur artistique, et le soutien de Sophy Cissé est attendu pour la production audiovisuelle.
L’autre défi de l’organisateur du festival Kaye rap est de voir son produit labellisé. «Nous espérons qu’avec la nouvelle société de gestion collective, ce pas sera franchi.

Ecrire un commentaire

Advertise Here
Advertise Here

Les Editos

SITES AMIS