SÉCURITÉ ALIMENTAIRE : Le point sur la situation du Sénégal

La situation globale du Sénégal en matière de sécurité alimentaire est jugée satisfaisante. «Mais, il existe des poches d’insécurités qui nécessitent l’intervention de l’État». Tel est le constat du secrétariat exécutif du conseil national à la sécurité alimentaire lors d’un atelier de formation pour les journalistes.

Au vu du résultat des enquêtes menées au mois de novembre, la situation du Sénégal est jugée acceptable. 6750 ménages répertoriés seraient sous la menace d’une insécurité alimentaire, soit un besoin de 35 000 tonnes de céréales. Il faut, par ailleurs, garantir des moyens de subsistance à environ 675000 personnes. «Cette situation est dû à la mauvaise pluviométrie dans certaines zones ou aux inondations surtout sur le littoral» explique, Ali Mouhamed dit Sega Camara, secrétaire exécutif du Cnsa. Aussi, M. Camara a souligné que l’accès et la disponibilité de l’alimentation est très difficile en zone de conflit. En effet, un ensemble de chocs exogènes et endogènes interagissent sur la sécurité alimentaire. Les efforts déployés en la matière par le Sénégal sont considérables. «Le Sénégal n’est donc pas en situation de crise alimentaire. Il y a quelques ménages en situation d’insécurité alimentaire.» a martelé M. Camara. Mais toutefois, relève le spécialiste, «une description alarmiste ne sied pas à la situation du pays. On ne parle pas de danger de mort».  Des résultats qui amènent le secrétaire exécutif du Cnsa à qualifier «le Sénégal d’exception au sahel». Le gouvernement du Sénégal a mis en place un plan de réponse pour anticiper sur les difficultés de ces ménages et éviter l’épuisement de leurs moyens de subsistances. La phase de ciblage de ces poches est actuellement en cours. «Le défi en matière de sécurité alimentaire, aujourd’hui, pour le Sénégal c’est de s’orienter vers la résilience» informe Séga Camara.

Le Secrétariat exécutif du Conseil national à la sécurité alimentaire (Se/Cnsa) a organisé, à Dakar, un atelier de renforcement pour les professionnels de l’information et de la communication. Au sortir de cette formation, la presse est désormais mieux outillée pour informer sur la situation alimentaire du Sénégal. Selon le secrétaire exécutif du Se/Cnsa «c’est un moment d’ouverture et de partage avec le monde de la presse pour permettre une information juste. L’utilisation de termes exagérés pour décrire la situation alimentaire peut porter préjudice à la stabilité d’un pays. «Souvent le terme crise est utilisé alors que parler d’insécurité alimentaire serait plus juste. C’est un secteur qui peut détruire ou renforcer tout ce qu’un gouvernement fait ou est en train de faire. L’information est un pouvoir de construction comme ça peut être un pouvoir de destruction» explique Ali Mouhamed Camara. L’atelier qui portait sur le thème «définition, concepts, dimension de la sécurité alimentaire» a permis de lever les équivoques. «La crise renvoie à une menace de famine, de disette qui sont des notions concurrentes mais qui n’ont pas la même signification» fait-il remarquer.

Cet atelier a été l’occasion pour les journalistes de se familiariser avec les concepts liés à la sécurité alimentaire. «Nous nous somme rendus compte que dans les rédactions le monde de la sécurité alimentaire n’était pas très bien compris et qu’il était urgent de discuter et d’échanger pour approfondir les notions. C’est la raison principale de l’invitation du monde de la presse» a déclaré monsieur Ali Mouhamed. Les discutions et les échanges ont tourné autour des notions relatives à la sécurité alimentaire et aux missions du Se/Cnsa. D’après l’éclairage fourni par les spécialistes de la question, «la sécurité alimentaire dépend de plusieurs facteurs. Et son évaluation nécessite la combinaison de plusieurs indicateurs».

Le Se/Cnsa regroupe 15 ministères et des organisations de la société civile. Il est présidé par le premier ministre. Le Se/Cnsa œuvre pour la mise en place d’un plan stratégique national sur la sécurité alimentaire et la résilience. Il est un outil d’aide à la prise de décision dans le domaine de la sécurité et de la nutrition.

You may also like...

Add Comment Register



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>