PLAN SENEGAL EMERGENT : L’Industrie et les Mines pour booster la dynamique

Parmi les secteurs prioritaires, celui des Mines et de l’Industrie occupera sans nul doute, une place de choix dans le Plan Sénégal Emergent.

2000-2035. L’espace temporel est infime dans la marche d’un pays. Le président poète Léopold Sedar Senghor avait promis aux sénégalais qu’en l’an 2000, Dakar serait comme Paris. Dakar n’y est pas encore. C’est une ville très tropicale qui aspire encore à devenir une capitale-lumière. Pour Macky Sall l’actuel président de la République, c’est à l’horizon 2035 que l’on pourra apprécier la réalisation de cet objectif et au-delà, un Sénégal de services interconnectés pour le bonheur de ses populations et pour la satisfaction de tous ceux qui seraient désireux de s’installer ou de séjourner au pays de la Téranga (hospitalité). Les nouvelles autorités sénégalaises au pouvoir depuis 2012, ambitionnent ainsi de texturer le pays en le rééquilibrant dans le cadre d’un plan d’actions des terroirs articulé autour de pôles de développement. Cette réforme fondamentale est en marche malgré le débat qu’elle suscite. C’est une nécessité. Le Sénégal est un petit pays en termes de superficie avec des ressources humaines de qualité qui lui ont valu un positionnement enviable en Afrique et dans le monde. Il lui reste à changer certains de ses paradigmes pour se tourner résolument vers le développement. La  vision du Plan Sénégal Emergent est «un Sénégal émergent en 2035 avec une société solidaire et dans un Etat de droit.» Pour atteindre l’émergence, toutes les actions nécessaires seront entreprises pour installer l’économie sur une trajectoire de croissance forte, inclusive, durable, créatrice d’emplois et préservant l’environnement et les ressources. Il s’agira d’autre part de consolider un système politique centré autour des règles démocratiques, de la bonne gouvernance et de l’Etat de droit. La promotion des valeurs culturelles du travail, de la responsabilité, de la citoyenneté, de la solidarité, de la sécurité, du développement équilibré du territoire, et de la cohésion nationale devront être assurés.

Mines et Industries

Parmi les secteurs prioritaires, celui des Mines et de l’Industrie occupera une place de choix dans le Plan Sénégal Emergent. L’objectif visé en boostant le sous-secteur de l’industriel est de développer un tissu industriel densifié, moderne, compétitif et équilibré associant la Petite et Moyenne Industrie et la grande Entreprise dans le cadre d’un redéploiement régional. Le renforcement de la compétitivité des PMI est une préoccupation constante dans le cadre de la nouvelle politique mise en place par les nouvelles autorités. Ce n’est qu’à travers cette démarche que les filières à haute valeur ajoutée pourraient être valorisées. Dans le cadre du PSE, la création de 3 agropoles intégrés qui sont conçus comme des pôles de transformation agroalimentaire avec des vocations définies (légumes, produits laitiers) combinant des infrastructures et services est retenue. C’est au total 200 à 300 projets d’agrégation qui sont ciblés et qui auront comme résultante la mise en place de 1000 unités à travers le pays. La politique industrielle du PSE qui sera sous tendue par un cadre macroéconomique favorable grâce aux réformes phares prévues notamment dans le domaine de l’environnement des Affaires, de l’Energie, de l’accès des PMI au crédit. A terme, est attendue l’augmentation de la valeur ajoutée et l’amélioration de la contribution de l’Industrie dans la formation et la croissance réelle du Produit Intérieur Brut. Le PSE devrait également permettre d’augmenter le nombre d’entreprises avec comme conséquence la création de nouveaux emplois. Il s’agira grâce à cette politique, de faire du Sénégal un hub sous régional.

Concernant le sous secteur minier, son meilleur positionnement dans l’économie nationale est un défi à relever tant au niveau de l’exportation que de sa contribution à la diversification de l’économie. Une place de choix bien définie car l’industrie minière fait partie des 6 secteurs productifs prioritaires identifiés dans le cadre du Plan Sénégal Emergent. Le Sénégal se fixe à l’horizon 2023 de faire partie des trois plus grands producteurs de phosphate du monde. Les réserves de phosphate de Matam sont estimées à 40, 5 millions de tonnes de phosphate de chaux. C’est en 2014 que l’entrée en production est programmée. L’accélération de l’exploitation des gisements de zircon et de l’or mais aussi la relance du projet intégré sur le fer sont attendus. Le Sénégal dispose de réserves de gisements de sable à minéraux lourds, à zircon et ilménite de près de 1330 tonnes de sable avec une teneur de 2,6% de minéraux lourds. C’est un investissement de 500 millions de dollars qu’il faut. Cet investissement inclut une réhabilitation et une extension des facilités du port de Dakar. Dans cette dynamique, on notera l’exploitation des gisements de fer de la Falémé dont les études sont prêtes. 750 millions de tonnes de minerai de fer seront extraites de la Falémé. Les ambitions des autorités sénégalaises sont de faire du pays un hub minier régional et pour ce faire, la révision du cadre légal et réglementaire va se faire. Des réformes et des investissements majeurs sont attendus dans le sous-secteur afin de donner un coup de fouet à une croissance économique durable, de contribuer de manière significative à la réduction de la pauvreté et d’offrir une plus grande lisibilité aux revenus générés par l’industrie extractive. La réforme du code minier est un enjeu de taille. La Commission qui travaille sur sa réforme prévoit de déposer son rapport durant le premier trimestre de 2014. La transparence doit être un crédo dans le domaine des mines. Aussi le Sénégal a adhéré  à l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives. D’ici 2016, le Sénégal devra publier des rapports qui feront l’objet d’une évaluation indépendante des progrès réalisés dans la mise en œuvre de l’ITIE requise pour accéder au statut de pays conforme.

 

Source : ministère des Mines et de l’Industrie

You may also like...

Add Comment Register



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>