La révolution numérique a favorisé l’avènement de la presse en ligne. Celle-ci doit être de qualité et  crédible. À cheval sur les règles d’éthique et de déontologie de la profession. Respectueuse de la propriété intellectuelle et du droit d’auteur. C’est ce modèle que www.seneplus.com, en partenariat avec les meilleurs organes de presse au Sénégal, propose aux internautes.

Né il y a un an, le journal en  ligne www.seneplus.com  est un portail agrégateur d’informations. Il réclame une totale indépendance des forces de pression politique et économique. Il se veut rigoureux, professionnel, crédible et de qualité. Une référence dans la presse en ligne au Sénégal. 80% de ses contenus sont fournis par ses partenaires que sont les journaux, les radios, les télévisions et des agences de presse. 20% sont produits par sa propre rédaction composée de journalistes chevronnés.

Depuis son lancement, il y a un peu plus d’un an, SenePlus n’a pas organisé une campagne de promotion pour se révéler au public. Malgré tout, il est en train s’imposer dans le paysage médiatique sénégalais, devenant l’une des principales sources d’informations de la place. Un portail de référence.

Une étude réalisée sur la presse en ligne par le polytechnicien Lamine Ndaw, il y a quelques mois, donc avant le premier anniversaire du site, place SenePlus.Com à la 13e place dans le classement des 50 sites les plus visités au Sénégal.

Très actif sur les réseaux sociaux, www.seneplus.com enregistre une constante progression du nombre de ses visiteurs. De 5.000 à son lancement, le site compte aujourd’hui une moyenne mensuelle de 42.000 visiteurs uniques. Quand on sait que pour sa promotion, le portail a uniquement misé sur le bouche-à-oreille, il y a de quoi être confiant.

Cette progression, il la doit à la qualité et à la diversité de ses contenus dont l’essentiel provient de la crème de la presse sénégalaise, avec laquelle SenePlus est lié par un protocole d’accord gagnant-gagnant. Les administrateurs du site ne manquent aucune occasion pour remercier tous les journaux, radios, télés et autres supports d’informations qui leur font confiance.

Tout en proposant une information riche et diversifiée aux Sénégalais résidant au pays et à ceux de la diaspora, SenePlus.Com revendique une ligne éditoriale claire : soutenir la démocratie, la bonne gouvernance, le respect des droits de l’homme et, in fine, le développement en suscitant le débat par le biais d’analyses pointues et de papiers opinions pertinents. Dans cette perspective, le portail s’appuie sur ses reporters, ses propres éditorialistes, expérimentés, pertinents et qui font autorité dans la profession, ainsi que sur ceux des partenaires et sur des chroniqueurs occasionnels, qui peuvent être des citoyens ordinaires.

AU DELA DES FAITS…

Parmi les éditorialistes de SenePlus.Com, on peut citer Momar Seyni Ndiaye, ancien rédacteur en chef au Soleil, reconnu pour son talent et le courage de ses positions ; Saliou Guèye, chef du service politique du Témoin, également aussi talentueux que courageux et la très expérimentée Saphie Ly, ancienne rédactrice en chef de Sud Quotidien et pendant de nombreuses années la patronne de l’AMARC, la plus grande organisation mondiale de radios communautaires basée à Montréal.

L’un des avantages concurrentiels de SenePlus.Com, c’est le soin particulier apporté au choix de ses illustrations, photos, vidéos et caricatures. Soucieux du respect du droit d’auteur, de la propriété intellectuelle, le site a choisi, contrairement à nombre de ses concurrents, qui pillent le travail des autres, de faire confiance à ses propres photographes et de s’abonner auprès d’agences internationales spécialisées.

Comme de nombreux journaux sénégalais, SenePlus.Com souffre du pillage de ses articles, photos et éléments audio-visuels par des sites de la place qui refusent de respecter les règles élémentaires de la propriété intellectuelle. Sans s’ériger en donneur de leçon, le site compte lutter farouchement contre ce phénomène en privilégiant la concertation et le dialogue avec les pillés mais aussi avec les pilleurs. La conviction des administrateurs du dernier né de la presse en ligne étant que les efforts pour une presse de qualité doivent être partagés.