Me AISSATA TALL SALL : Pssssss, la re-belle !

Quelle nouvelle vie pour Aïssata Tall Sall ? Arrivée au Ps en 1998, la femme politique et avocate échoue à déboulonner Tanor de son fauteuil du secrétariat général. Mais, s’ouvre un nouveau destin politique.

Son  indépendance et sa liberté de ton dérangent les caciques socialistes. Sa candidature au poste de secrétaire général a agacé le monde des Verts. Aujourd’hui, écartée du processus, elle secoue la quiétude de la maison socialiste. Le Ps perd du crédit, tandis que Me Aïssata Tall Sall prend du galon. Mais s’isole.

Suicide ou courage politique

Verbe acéré, polémiste, avocate, la  « Tanor’s girl» gagne en assise nationale. Mais est esseulée dans le Ps. En 2012, écartée du gouvernement et du bureau de l’Assemblée nationale, elle adopte la posture de militante indépendante.

La  «fille spirituelle de Abdoubacry Kane» veut toujours aller plus haut. Au groupe d’études et de recherche (Ger), le Ps découvre en elle le leadership et l’art de convaincre. Aïssata Tall Sall est promue ministre de la Communication et porte-parole du dernier gouvernement socialiste, en 1998, sous  Mamadou Lamine Loum.

En 2004, elle porte la parole du Ps. En 2007, elle est la directrice de campagne du candidat Ousmane Tanor Dieng. La lionne du Fouta ou Ségolène Royal sénégalaise atteint la maturité et défie le boss, en 2014.

Dangereuse échappée solitaire vers un destin présidentiel

La Mairesse a perdu la bataille du Ps. Qu’en sera-t-il de la ville de Podor où son adversaire, Mamadou Racine Sy, bénéficie comme elle d’une bonne assise sociale ? Loin de s’avouer vaincue, elle vise plus haut.  Et n’exclut pas la présidence de la République. Elle affirmait : «On ne fait pas de la politique pour jouer les seconds rôles. J’irai là où me mènera la confiance de mes concitoyens. Je n’exclus rien ».

Ne dit-on pas que les grandes victoires naissent des échecs ? En tout cas, elle a profité de son statut de presque numéro 2  pour lancer en direction de Benno Bokk Yaakar ses vérités. « S’il y a dans la coalition des choses qui se font et qui sont contradictoires avec notre pensée politique, il faut sortir ». Elle brigue le fauteuil de patron socialiste, mais sa candidature est rejetée par les instances du Ps. C’est peut-être le début d’une re-naissance politique.

You may also like...

Add Comment Register



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>