Les Lionceaux ont enclenché le tempo victorieux. Qualifié à la Coupe du Monde des U20 en Nouvelle Zélande, du 30 mai au 20 juin, le Sénégal, sans brio, avec une victoire, entre dans l’histoire de la catégorie. Un bon déclic avant le retour des Lions sous Aliou Cissé, le 28 mars au Havre. Ce 19 mars, les Lionceaux visent une place en finale face au Mali.

akar est magique. Avec une victoire…, les Lionceaux se qualifient à la Coupe du monde des U20. Shuut, les Juniors sauvent l’honneur du football à Dakar, in extrémis. «Notre élimination serait la mort du football », confesse l’entraîneur national, Joseph Koto. Sidy Sarr marque le but de la réconciliation et de l’espoir à la 92e minute. Le héros et son coach doivent relever leur niveau pour atteindre le deuxième objectif, la finale et le trophée. «Dans le football, c’est en s’investissant à la base avec patience que les résultats viendront », conscientise Me Augustin Senghor, président de la Fédération sénégalaise de football.

DAKAR 2015 FAIT OUBLIER MALABO : Le Chan U-20 est une bonne transition pour le football sénégalais. Il a entamé la renaissance du football sénégalais. Les fédéraux sentent souffler le vent de la réconciliation avec leur public, ses inconditionnels. Ils s’amendent sans grand éclat. Une victoire sans briller, des passes approximatives, un collectif pas trop assis. Le jeu long du Sénégal fait le bonheur de ses adversaires adeptes du jeu court.

Dakar et les Lionceaux exorcisent les peines sénégalaises. Et se hissent au carré d’as en compagnie des habitués au circuit-jeunes, le Nigéria, le Ghana, le Mali. Les Lionceaux ne boudent pas leurs ambitions. Ils rêvent d’être champions après leur franchissement miraculeux de la barre des qualifications. «On va jouer nos chances», répètent-ils à l’unisson.

Face au Mali, en demi-finale, Joseph Koto doit trouver une bonne recette pour verrouiller sa défense et être plus réaliste en phase d’attaque. Le Sénégal a encaissé 9 buts et marqué 8 buts. C’est le prix de la finale. Les Aiglons présentent une bonne forme technique et un jeu plus mature. Le Mali a survolé la poule B devant le Ghana.

L’appétit s’accroît progressivement, Koto vise le trophée final : «On se projette sur notre deuxième objectif, gagner le trophée. Nous allons prendre en considération tous les enseignements du premier tour et essayer de ne plus faire des erreurs», affirme-t-il. Les Lionceaux vont gagner 1 million de F Cfa s’ils remportent la finale. L’organisation sourit aux Lions. Voilà qui peut donner des ailes aux Olympiques, en décembre, le Sénégal sera l’hôte des U-23. Il s’est substitué à la Rd Congo.
Les Lionceaux, comme en 2012 avec les Olympiques, ont réussi la mission de cicatriser la plaie béante de l’élimination au premier tour en Guinée Equatoriale. Avec la qualification des Lionceaux, le Sénégal se relance sur la scène africaine. Le rachat démarre sur de bons auspices. Le Sénégal se remet sur l pente ascendante. Les Lionceaux ont le devoir de rééditer l’exploit, et continuer la belle aventure. Et inspirer leurs aînés le 28 mars au Havre, en France devant le Ghana. Les Lions jouent leur première rencontre sous Aliou Cissé, le nouveau maître du banc après la démission d’Alain Giresse, éliminé au premier tour de la Can 2015