Le logiciel acquis par le Conseil National de Régulation de l’Audiovisuel au Sénégal va sensiblement améliorer le système de monitoring de cette institution. Un instrument de plus pour renforcer la démocratie et améliorer le travail des médias.

Le Conseil national de Régulation de l’Audiovisuel (CNRA) pourra veiller davantage sur les médias. L’organe de régulation que dirige Babacar Touré a acquis le «HACA Média Solutions HMS», qui est une solution technique de dernière génération à large spectre, dédiée au monitoring des programmes audiovisuels. Il comprend trois modules : le module «HMS Acquisition» qui permet l’acquisition des signaux, la numérisation et l’archivage des programmes radiophoniques et télévisuels 24h/24 et 7j/7 ou en différé. Il a l’avantage de disposer d’un moteur de recherche par le nom du média, la date et l’heure de diffusion. Donc, plus besoin d’aller auprès des structures pour exiger une copie des enregistrements. Cette révolution porte l’empreinte du royaume marocain. Dans l’optique de la transition numérique prévue en 2015 au Sénégal, le système (logiciel) acquis par le CNRA, est un moyen efficace dans la gestion de l’espace audiovisuel sénégalais.

Le Président du CNRA, en réceptionnant le matériel, a souhaité une synergie des actions entre les acteurs impliqués dans la gestion de l’espace médiatique, car a-t-il souligné, «la régularisation institutionnelle, à elle seule ne peut pas régler le problème». Le CNRA ambitionne de «savoir tout ce qui se dit et se montre sur les chaînes diffusées sur Dakar et sur le reste du territoire national». Il est en effet impératif que «le CNRA sache ce qui se passe au nord, au sud et au centre du pays pour mieux jouer son rôle de régulateur», a relevé le président du CNRA. Le  nouveau système mesure la représentation et le temps de présence de tous les acteurs politiques de quelques bords qu’ils soient, hommes et femmes en parité, jeunes et seniors dans une société où l’information et la connaissance ignorent les monopoles, urbains et ruraux dans leur égal droit à l’information.

Par ailleurs, le «HACA Média Solutions HMS», véritable «Big brother»  va permettre d’asseoir une plus grande pluralité dans les contenus médiatiques. Le module «HMS Pluralisme» est fait pour comptabiliser les temps de parole et temps d’antenne, notamment en périodes électorales. Le système permet le monitoring de 24 télévisions et 36 radios. La portée du système est extensible et le CNRA compte acquérir une solution qui lui permettra le suivi des médias sur l’intégralité du territoire du Sénégal. L’archivage peut aller jusqu’à 1 an et demi pour la radio, et pour la télévision, c’est 1 mois mais il peut être élargit à 3 mois. Ce nouveau système de monitoring des programmes audiovisuels réceptionné par le CNRA est développé par la  Haute Autorité des Médias du Maroc (HACA). Selon Babacar Touré, Président du CNRA, «l’expertise Marocaine est ce qu’il y a de meilleur. Il est adapté à nos besoins et nos réalités». Le Directeur Général de la Haute Autorité des Médias du Maroc (HACA) Jamal Eddine NAJI,  venu superviser la phase finale de l’installation, pour l’implication des acteurs des médias, a souligné que  «ceux qui ont réussi dans ce domaine, sont ceux qui misent sur l’autorégulation et la co-régulation». Le CNRA et la HACA sont tous deux membres du Réseau francophone des Régulateurs des médias (REFRAM).