La leçon Charlie

Le monde ne sera pas plus juste parce que des millions voire des milliards de personne se reconnaissent en Charlie. Le monde ne sera pas plus juste parce que la France choquée et meurtrie pleure ses fils morts à la suite de deux attentats. Le monde ne sera pas plus juste parce que 46 chefs d’Etat se sont mis en rang à Paris, capitale ensanglantée pour dénoncer la barbarie humaine. Il n’y aura plus de Charlie, plus de Koulibaly ou de frères Khouachi quand chaque être humain sur la terre humera les effluves de la justice et de l’équité. Cette aspiration est légitime, car ce sont nos appétits qui nous tuent. Combien de peuples sont aujourd’hui agressés sur leur territoire au nom de la loi du plus fort ? Des appétits de domination mus non plus par des exigences idéologiques, mais pour assouvir des intérêts bassement matériels. L’eau, le pétrole, l’uranium, les matériaux rares sont au centre des querelles entre les nations. Et c’est pour cela que l’on déstabilise des nations et que l’on tue. L’Ukraine aujourd’hui, la Palestine toujours au feu, le peuple juif, l’Irak, la Lybie, la liste est loin d’être exhaustive. Nous sommes dans un monde de fous instrumentés par Bokko haram, Al qaeda, Daesh. Ceux qui ont frappé le journal satirique Charlie hebdo sont les produits d’une civilisation mondiale en dégénérescence.

Ils appartiennent à la France. Ils auraient pu être Chinois, Anglais, Sénégalais. Ce sont des citoyens d’un monde où la désespérance est la chose la mieux partagée. Un monde inaccessible aux valeurs de paix et de tolérance. C’est la société contemporaine qui les a secrétés et qui les nourrit abondamment par ses manquements. Ils se disent disciples du prophète de l’Islam. Leur mot d’ordre est de venger le prophète Mohamed. De qui tiennent-ils ce mot d’ordre ? D’une foi peu commune, certes, malheureusement mal encadrée. Leur Islam n’est pas celui de Mohamed car celui-là a appris aux musulmans la tolérance, le pardon et surtout le respect de l’autre. A cause de Charlie, l’Islam est une fois de plus associé au terrorisme. Ce n’est pas juste ! Pour Charlie, on stigmatise les barbus et les porteuses de foulard. Ils n’ont pas compris que l’Islam n’est pas une religion de fous.

La France est une terre où la liberté d’expression est sacrée. Soit. Elle a pourtant mis fin aux dérives du journal Harakiri qui avait ironisé sur la mort du général Charles de Gaulle. En laissant Charlie hebdo blasphémer sur les croyances des autres, la France a payé au prix fort son laxisme. L’irresponsabilité éditoriale de Charlie hebdo a exacerbé un monstre. Cependant, nul être censé ne saurait tolérer les actes de folie commis par les assassins des journalistes de Charlie hebdo ou des autres victimes du terrorisme sur la planète terre.
Les peuples du monde sous l’égide des Nations Unies célèbrent chaque année le 21 septembre, la Journée internationale de la paix. Cette Journée est consacrée « au renforcement des idéaux de paix, tant au sein des nations et des peuples qu’entre ceux-ci ». Depuis 2001 que cette journée est lancée, le monde semble s’enfoncer dans un engrenage de violence avec le terrorisme israélien (Sabra et Chattila), la guerre au Koweit, les attentats du 11 septembre 2002, l’Afghanistan, la montée du djihadisme, Boko Haram. Des invasions et des massacres aux formes diverses qui interpellent nos consciences.

Il y a une leçon à tirer de Charlie.
L’escalade ne fera qu’enfoncer davantage le monde dans les ténèbres, alors que tout homme aspire à la paix. Trouverons-nous les mécanismes pour y arriver durablement ? C’est indispensable car dans cette guerre, ce sont surtout les innocents qui paient une note fort salée alors que la terre pourrait être un paradis pour tous.

You may also like...

Add Comment Register



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>