Accueil du site > Actualités > Santé > A consommer avec modération

LES BOISSONS ENERGISANTES
A consommer avec modération

samedi 10 août 2013

Les boissons énergisantes contiennent des substances telles que la glucuronolactone, la taurine ou la caféine, qui peuvent être dangereuses pour la santé. Zoom sur ces boissons à la mode.

A grands renforts publicitaires, les boissons énergisantes sont visibles dans les gondoles des supermarchés et boutiques de quartier. Leur consommation est à la mode chez les jeunes. Red Bull, XXL, Reactor, Panther et autres marques, font fureur. Ces boissons ont la « vertu » de faire reculer le seuil de fatigue du consommateur.

Mais, elles ne sont pas sans danger, à cause de leur composition chimique dont les teneurs varient d’un produit à l’autre. Les substances chimiques couramment détectées dans ces breuvages sont la taurine, le glucuronolactone, la caféine. La taurine est un acide aminé soufré contenu dans les produits carnés et les poissons. Ces aliments en apportent naturellement de l’ordre de 120mg/jour, sans dépasser 180mg/jour. Or, d’une boisson énergisante à une autre, la teneur est différente, variant de 420mg à 1g. Cela veut dire que les boissons énergisantes apportent donc des quantités importantes de taurine, « représentant 4 à 6 jours de consommation naturelle dans une seule canette de 250 ml. On peut donc s’interroger sur l’intérêt et les risques de cet apport massif », se demande un nutritionniste. « C’est la dose qui fait le poison », rappelle Momar Ndao, président de l’Association des consommateurs du Sénégal (Ascosen). Il soutient que « les quantités maximales contenues dans les produits doivent être fixées et calculées à partir des doses journalières admissibles ».

Les boissons énergisantes sont d’un apport important de glucuronolactone. Produit considéré comme un dopant. « Il permet à la personne de mobiliser beaucoup de sucre et de pouvoir l’utiliser pour augmenter ses performances. Les utilisateurs de ces bois- sons pourraient être accusés de dopage », avertit Mountaga Diop, docteur en physiopathologie, directeur des études de l’Institut national de l’éducation et du sport (Inseps). De la même façon, la caféine contenue dans ces boissons figure dans la liste des produits de dopage interdits, selon le professeur.

Dans la liste des éléments contenus dans certaines boissons énergisantes, il y a le ginseng dont la teneur tourne autour de 80 mg par canette. Parmi les effets de ce produit, on note une stimulation neurologique, celle-ci pouvant perturber la qualité du sommeil, la capacité de gestion du stress. Aussi, d’autres effets secondaires sont clairement établis, en particulier en cas de surdosage : insomnie, confusion, hypotension, diarrhées matinales, éruptions cutanées, aménorrhée... », relève une étude dénommée Enquête de consommation sur les boissons énergisantes, faite au Pas-de-Calais en France.

Pour le spécialiste de l’activité physique et de l’être en mouvement, l’utilisation de sub- stances interdites destinées à accroître provisoirement les capacités physiques d’une per- sonne ou d’un animal, est très dangereuse. En effet, dira-t-il « quant la personne fait une compétition, son seuil de fatigue va reculer. S’il doit atteindre la fatigue dans 30 mn, ce n’est que dans une heure qu’il ressentira celle-ci. Or, la fatigue est une alerte au niveau du corps. Ce sont des produits très dangereux pour le système nerveux ».

De la caféine aux sub- stances hormonales...

La Caféine, la théine, la créatine, acide pandémique ou vitamine b15, entre autres substances, figurent dans la liste de ces produits interdits, selon Dr Mountaga Diop, directeur des pro- grammes de l’Inseps : « Il y en a qui consomment plusieurs tasses de café, avant d’aller en compétition. C’est dangereux ; la caféine est un produit dopant qui, du reste, ne se trouve pas seulement dans le café mais dans le thé, le chocolat, la noix de cola ». Pour le spécialiste, prendre quatre comprimés de vitamine C avant une compétition est dangereux, parce que cela peut entraîner l’accélération du cœur. Donc, ces produits peuvent être utilisés dans les aliments qu’on consomme naturellement tous les jours. Il s’y ajoute que les biologistes qui fabriquent les produits dopants étudient les produits naturel du corps et augment leur rôle.

Propos recueillis Aminata Dème SATHIE

Publicité
  Dans la même Rubrique :
« Il faut interdire ou mettre une norme sur la composition des boissons énergisantes »
« La vaccination à la naissance reste le problème à résoudre »
A consommer avec modération
« L’introduction d’un corps étranger peut être une source d’infection »
Cocktail explosif !

Réagir à cet article

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)