Accueil du site > Actualités > Sport > Les défis d’Alain Weisz

AFROBASKET MADAGASCAR 2011
Les défis d’Alain Weisz

samedi 2 juillet 2011

Entre Toulon, Paris et Johannesburg, Alain Weisz, le nouveau coach national va concocter son jeu pour remporter l’Afrobasket 2011. Madagascar sera-t-il une terre de reconquête comme il le fut pour les Lionnes en 2009 ? La grande île, sera-t-elle si bénite pour les Lions ? Rendez-vous le 27 août prochain !

Alain Weisz signe le début des sorciers blancs. Il débarque à Dakar sans grande connaissance du terrain africain. « C’est la première fois que je viens en Afrique au Sud du Sahara. Mais je m’intéresse à tous les types de basket », se défend l’ex coach de France. Dans sa chemise blanche, Alain Weisz, regard franc et verbe cru dévoile son programme de préparation : formater en 45 jours le jeu et l’équipe du Sénégal. Entre Toulon, Paris et Johannesburg.

Déchu du trône africain depuis 1997 à Dakar sous les mains de Bassirou Badji, le dernier coach à soulever la Coupe d’Afrique, le Sénégal tente l’aventure étrangère. Pour se remettre sur la voie triomphale. La campagne a été lancée, ce 17 juin au stade Léopold Sédar Senghor suite à la signature du contrat de deux mois entre le Sénégal et le coach de l’Hyères Toulon (Pro A, France) Mais le scepticisme et le pessimisme maquillent les visages de certains accros de la balle orange sénégalaise. Sans être racistes, peu de férus croient aux sorciers blancs. Weisz reste imperturbable devant l’attaque identitaire. Il affronte les sceptiques, serein et réplique sur un ton diplomatique : « Aujourd’hui, il y a la mondialisation du sport. Beaucoup de sélections ont des entraîneurs étrangers dont la Grèce et l’Italie. On fait appel à des étrangers parce que les joueurs jouent dans le monde entier. » Il poursuit : « j’ai des origines multiples, je suis de père hongrois et de grands-parents aux origines espagnoles, portugaises et juives, être étranger, me donne des responsabilités. » Donc, « je n’ai pas droit à l’erreur et je serai le plus heureux des coaches en qualifiant le Sénégal aux Jeux Olympiques 2012 ». Belle introduction.

Pour réussir sa mission, il n’a pas lésiné sur les moyens. Dans les valises de Weisz, il y a son assistant en club et son fils d’ostéopathe. « Je viens avec un ostéopathe, c’est mon fils, il travaille en permanence avec moi, l’ostéo est différent du Kiné, il prend des initiatives et agit tout de suite tandis qu’un kiné attend le diagnostic du médecin », confie Alain Weisz. Il va débuter sa préparation chez lui, au palais sportif de Toulon, du 4 au 24 juillet. Ensuite, il monte sur Paris le 24 juillet. Dans la capitale française, il se frottera au Mali, au Rwanda, à la République centrafricaine, au Maroc et à la Tunisie lors d’un tournoi. Il va boucler sa préparation par un stage à Johannesburg du 9 au 14 août.

« Rassembler les meilleurs joueurs sénégalais sous le maillot national » Il est en terrain connu. Weisz a connu le même dilemme en Equipe de France et ses 10 pensionnaires de la Nba en 2003 quand il avait fini 4e avec les Tony Parker et Boris Diaw. Au Sénégal, il veut regrouper dans son panier les meilleurs sous le maillot national. Il dit : « l’enjeu premier est d’avoir les meilleurs joueurs sénégalais pour une qualification aux Jeux Olympiques, Londres 2012. » Pour ce faire il a ratissé large avec une liste de présélectionnés de 28 joueurs. Du genre trop de bien ne nuit pas. « Il y a beaucoup de joueurs que je ne connais pas, c’est une revue d’effectif qui me permettra d’évaluer les niveaux. Au bout d’une semaine, on ne va travailler qu’avec 16 joueurs ». Et l’on pourrait même ne pas atteindre cette date. Car, dans la liste des présélectionnés, beaucoup sont incertains. Mais elle grouille d’incohérences et d’incertitudes. Sitapha Savané, Ngagne Desagana Diop et Antoine Mendy sont blessés depuis Février. Pape Sy a fait part de son désir de jouer pour la France, quand Boniface Ndong est à 90% incertain. Qu’importe, Alain Weisz fait de la séduction à outrance. Il ne lâche pas ses proies. Il fait la cour à Joseph Gomis et Boniface Ndong. Il confie : « On a fait le forcing sur Joseph Gomis, un meneur de niveau international. Si, on arrive à décrocher Joseph Gomis, un meneur de très bon niveau international, je pense que cela peut entraîner le reste. » Pour Pape Sy, « je n’ai pas une réponse officielle pour sa participation et je ne crois pas trop à sa participation. »

Le secteur de la mène est le premier chantier de Weisz. Les artistes dépositaires du jeu ont été défaillants en Libye, à Tripoli. Babou Cissé au crépuscule d’une carrière et celle balbutiante du jeune Thierno Niang cumulée à l’inconstance de Kabir Pène avaient freiné le Sénégal en quête de titre. Pour 2011, Weisz milite en faveur d’un meneur de classe internationale. Le défi sera-t-il relevé à Madagascar ? Weisz atteste : « je suis un homme de défis. »

Détrôner l’Angola

« Je suis un nouveau. Je ne connais du Sénégal que son classement de 2009, 7e, c’est un rang loin de son standing. Donc, je suis conscient de l’enjeu et je n’ai pas droit à l’erreur. » Alain Weisz a aujourd’hui la lourde mission de réconcilier le Sénégal avec le trône africain. Après les échecs répétés à Triopli 2009 et Luanda 2007, les Lions du Sénégal sont passé outsider dans une compétition où ils furent maîtres (quintuple champion d’Afrique). C’est Alioune Diop qui a débusqué le palmarès international sénégalais en 1968 au Maroc. Et le dernier fut remporté par Bassirou Badji à Dakar en 1997. Abdourahmane Ndiaye « Adidas » a manqué la plus haute marche du podium en 2005 et s’est placé derrière l’Angola, vainqueur depuis 1999 de l’Afrobasket.

Son successeur Weisz compte sur la « combativité des joueurs sénégalais, leur mentalité, et leur intelligence dans le jeu ». D’ailleurs, il rapporte cette croyance populaire française qui disait quand Pau fut championne avec Bengally Kaba : « Pour être champion en France, il faut un Sénégalais dans l’équipe. » Il poursuit : « J’ai choisi le Sénégal parce que je connais la valeur des joueurs sénégalais. Ils ont une mentalité et de grandes qualités athlétiques » Il reconnaît l’hégémonie et la classe du principal adversaire du Sénégal, l’Angola. « C’est une équipe qui évolue chez elle et c’est cela sa force. Je l’ai vue une fois à Indianapolis lorsque j’étais consultant d’une télévision française. » Weisz fait son pronostic d’avant compétition : « l’équipe qui gagnera la Can sera la meilleure équipe de basket. Il y a 5 équipes qui peuvent remporter l’Afrobasket : l’Angola, le Sénégal, le Cameroun, le Nigéria et la Côte d’Ivoire, mais il peut y avoir aussi des surprises comme dans tous les championnats. » Faire revenir Boniface ?

Malgré la réticence de Boniface Ndong à remettre les baskets pour le Sénégal, Weisz insiste : « Il n’a pas encore donné son accord, mais j’espère avoir une bonne nouvelle d’ici la semaine prochaine. » Boniface restera-t-il implacable dans sa décision de ne plus revenir en équipe nationale ? Récemment, il réaffirmait dans les colonnes du Quotidien « Je tiens à dire qu’entre l’équipe nationale et moi, c’est fini ». A l’issue du Championnat d’Afrique masculin de basket disputé en août 2009 en Libye, l’actuel pivot de Barcelone, vainqueur de l’Euroligue avait décidé de tirer un trait sur sa carrière internationale. A 34 ans, les fédéraux misent sur sa présence dans la raquette pour booster l’attaque. Deuxième meilleur rebondeur et meilleur shooter à deux points dans le championnat d’Espagne, Boni a étrenné son deuxième titre d’Espagne .

La liste des 28 :
Louis Adams (USA), Joseph Gomis (Belgique), Pape Sy (USA), Thierno Niang(USA), Xan D’Ameida(France), Souleymane Camara (Sénégal), Mamadou Ndoye (Sénégal), El Hadj Malick Ndiaye (Sénégal), Ousmane Guèye (Italie), Malèye Ndoye (France), Moustapha Niang (France), Antoine Mendy (France),Pape Ndiaga Dia (France),Cheikh Thioune (France),Souleymane Aw (Suisse), Boubacar Coly (Suisse), Mouhammed Faye (USA), Lamine Kanté (France), Mohamed Diop (Sénégal), Gorgui Dieng (USA), Cheikh Sambe (Iran), Boniface Ndong (Espagne), Pape Badiane (France), Moussa Badiane (France), Sitapha Savané (Espagne), DeSagana Diop (USA), Hamady Ndiaye (USA), Saër Sène (France).

Qui est Alain Weisz ?

Le coach national des Lions du Sénégal ne vit que basket. Après la France en 2001 et 2003, il conduit les destinées de l’Equipe nationale masculine. Pour sa découverte africaine, il veut détrôner l’Angola et revivre les Jeux Olympiques comme à Sydney avec les « Bleus ».

« Alain Weisz, c’est un français dont le papa est hongrois, les grands-parents étaient Espagnols, Portugais. Comme toutes les familles juives du début du siècle, la sienne est passée partout en Europe. Je suis profondément marseillais. Je suis né à Marseille et je suis supporter de l’Om, depuis la grande époque de 70.

Je suis un amoureux de basket. Je suis capable de voir sans arrêt des matches de basket et les fins de match me passionnent. J’ai découvert les voyages et les rapports humains par le basket. En France, on dit que ma spécialité, c’est que les joueurs jouent bien avec moi parce que je ne les stresse pas. Je pense être capable de mettre en confiance les joueurs, de les motiver. On se voue une confiance mutuelle. C’est réciproque. N’empêche, quand on fait des reproches à des gens, il y a forcément des conflits. De façon générale, les choses se passent bien.

Je ne suis ni paternaliste, ni colérique. Je dis tout ce que je pense, en bien et en mal. Mais lorsque je veux dire du mal, je le fais sans témoin, c’est une question de principe. Je le fais entre quatre yeux sinon vous détruisez le joueur. Vous ne l’avez plus jusqu’à la fin du championnat. Un championnat, il faut des reproches d’un match à un autre pour que 24 h plus tard les joueurs soient motivés.

Je suis professeur de communication et d’histoire du Sport à l’université de Marseille à la faculté des Sports. Je suis marié et j’ai quatre enfants. Je ne fais rien de particulier sinon que j’ai beaucoup d’amis. »

Boly BAH


  Dans la même Rubrique :
Les défis d’Alain Weisz
« On n’est professionnel ni dans la gestion, ni dans l’organisation »
Si près du but, si loin de la qualité !
Le Sénégal, une équipe bancale
Rendez-vous avec le bonheur

Réagir à cet article

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)