Accueil du site > Actualités > Monde > « Les hommes d’affaires doivent penser à faire des investissements en (...)

IVè CONFERENCE DES PMA A ISTANBUL : ABDULLAH GUL, PRESIDENT DE LA TURQUIE
« Les hommes d’affaires doivent penser à faire des investissements en partenariat avec leurs homologues des Pma »

jeudi 16 juin 2011

Le président de la Turquie, Abdullah Gul, est un militant engagé pour la cause des Pays les moins avancés (Pma). Face à un groupe de journalistes africains quʼil a reçu dans son palais, en marge de la IV è conférence des Pma ouver- te, le lundi 9 mai dernier, à Istanbul, le président Gul a montré son attache- ment à plus de générosité à lʼendroit de ces pays. Sa thèse principale repose sur la nécessité dʼinvestir dans les Pma si on veut améliorer leur situation. Entretien.

ETAT DES LIEUX DANS LES PMA

« Cʼest la première fois quʼune conférence sur les Pays les moins avancés (Pma) se tient en dehors des pays considérés comme les plus développés. Elle a réuni des hommes dʼaffaires, des organisations de la société civile, des techniciens du système des Nations unies, des autorités politiques. Ils se sont tous retrouvés dans cet antre de 7 étages où quelque deux cents conférences se sont tenues. Pour revenir à cette conférence notons quʼil y a 13 % des pays du monde ont des problèmes très importants. Les leaders mondiaux ont la chance de faire dʼune pierre deux coups. Ainsi, ils donneront un nouveau souffle à la coopération dans le monde. Les guerres et les conflits sont passagers. Par contre, les problèmes structurels qui génèrent la pauvreté, les maladies, touchent plus dʼun milliard de personnes dans le monde. Même dans les pays développés, il y a une partie de la population qui a nage dans des difficultés. Pour nombre de ces Pma, on trouve- rait lʼexplication dans leur passé de colonisé. Mais, lʼimportant aujourdʼhui cʼest de sortir de cette situation. On ne peut plus continuer ainsi, ce nʼest pas pos- sible. Il faut restaurer lʼéconomie durable et réaliser les engagements à long terme afin de réduire la pauvreté, la famine et la misère dans les 48 Pma. Ces pays ont la commune volonté dʼaccroître leur part dans lʼéconomie mondiale. Pendant la dernière décade, les Pays les moins avancés ont accru de 5 points leur part du commerce mondial. Mais, avec 12 % de la population mondiale, ils continuent de ne représenter que 1 % du commerce mondial. Pour revenir à la dernière confé- rence des Pma tenue à Bruxelles, le bilan nʼest pas très fameux. Nous nʼavons pas eu beaucoup dʼattentes réalisées. »

SENS DES INVESTISSEMENTS

« Mais, jʼai le sentiment que la tendance sera inversée à partir dʼIstanbul. Les partenaires au développement doivent prendre des engagements forts. Nous devons revoir les dépenses sur lʼarmement et faire de sorte que lʼaide aux Pma soit revue à la hausse. En retour, il faut quʼil y ait des règles de bonne gouvernance, voire des restructurations dans ces pays, des réformes hardies pour espérer recevoir plus dʼinvestissements. En somme, il faut que les pays qui ont besoin de se développer fassent en contrepartie un certain nombre de choses. Lʼaide la plus décisive et la plus précieuse pour ces Pma porte sur les investissements. Ces derniers génèrent des emplois. Le sommet des dirigeants du G 20 a reconnu cette année à Séoul que plus de la moitié des Pma ont montré leurs capacités à diversifier la base de leur économie. Le Népal, qui occupe à présent, la présidence des Pma, est la parfaire illustration de ces pays qui tra- vaillent à améliorer les services sociaux, encourager lʼinclusion, la gouvernance transparente et à fournir un environne- ment favorable aux affaires. Les hommes dʼaffaires doivent ainsi penser à faire des investissements en partenariat avec leurs homologues des Pma. Ils ne doivent pas (Ndrl : ces hommes dʼaffaires) penser uniquement à vendre des biens. »

LA TURQUIE ET LES PMA

« En Turquie, on est très sensible aux questions humanitaires notamment avec les pays en difficulté. Nous consacrons 2 milliards de dollars à lʼaide. La pauvreté est devenue un problème structurel dans les pays les moins avancés et une sérieu- se menace pour le monde. Nous devons mener le développement dans ces pays sinon le monde fera face à de graves pro- blèmes politiques et économiques pour la prochaine décennie. La pauvreté a des répercussions à long terme pendant que les problèmes politiques peuvent relative- ment être résolus de façon rapide. Le monde doit alors bien considérer cette menace importante. Ce nʼest pas suffi- sant de fournir un soutien monétaire aux PMA, mais il est également important de contrôler si ces fonds sont utilisés de manière appropriée.

La Turquie a augmenté sa participation à lʼaide publique au développement (Apd) ces dernières années. Avec le concours des Ong nationales, lʼaide au développe- ment global du pays avoisinait les 2 mil- liards de dollars par an. Lʼinstrument par lequel nous entretenons cette coopération avec ces pays est le Tika. Je peux citer parmi les pays avec lesquels nous entretenons cette coopéra- tion : le Sénégal, lʼEthiopie, le Soudan, etc. Il faut ajouter à cela la formation que nous offrons à certains experts pour augmenter leurs capacités. Dans ce paquet de services figure la présence des Organisations non gouvernementales (Ong). Moi-même jʼai entrepris plusieurs voyages en Afrique. Jʼai ainsi visité le Gabon, le Sénégal, le Nigeria, la Tanzanie, le Ghana, le Kenya, le Congo, le Cameroun, etc. Tout ce que vous voyez en Turquie est lʼœuvre des Turcs eux-mêmes. Il est clair que les Pma ne sortiront pas aussi facilement de leur situation. Le problème des changements climatiques, par exemple, constitue un défi majeur. Pendant que ces pays pro- duisent très peu de gaz à effet de serre, leur agriculture, rentière, est la plus expo- sée à ces changements climatiques. Plusieurs dʼentre eux sont confrontés à la désertification, à lʼavancée de la mer ou des tempêtes. Il y en a dʼautres, comme le Nepal qui paient un lourd tribut aux montagnes de glaciers. »

LA TURQUIE ET LʼUNION EUROPÉENNE

« La Turquie est la 6e puissance européenne. Nous faisons 60 % dʼexportation vers les pays du Nord. Et 80 % de nos exportations sont des produits industriels. Cʼest cela qui fait peur à lʼUnion européenne (Ue). Nous nʼavons pas de pétrole ni gaz naturel. Nous sommes alors obligés de beaucoup travailler pour compenser cela. Les Turcs travaillent nuit et jour. Le site qui abrite la IV è conférence des Pma est constitué de sept étages en dessous. Nous lʼavons réalisé en onze mois. Ailleurs, à cette période, on serait sans doute en train de creuser encore (rires). Nous sommes un pays particulier. Car, une partie de nos terres sont en Asie, lʼautre en Europe. Le plus important à retenir ici est que nous sommes une vieille démocratie. Nos femmes votent depuis 1934, bien avant quʼen France et en Suisse. Il faut que les deux parties respectent leurs engagements par rap- port à lʼaide. Et de ce point de vue, il est bon de savoir où va lʼaide. Est-il vrai quʼelle parvient effectivement aux ayants- droit. Ma conviction est quʼil faut que lʼaide aille réellement sur le terrain et quʼelle atteigne les populations. Le système nʼest pas rodé en Afrique. Il faut une bonne gouvernance et beaucoup de travail. Mais travailler beaucoup dans une ambiance de mauvaise gestion n’apporte rien. Cela suppose alors la mise en place de solides règles du jeu. Est-ce que les pays développés sont prêts à ressentir la pesanteur morale quʼinspire lʼétat des Pma ? Je ne saurais lʼaffirmer. Mais il y a des Pma qui ne veulent pas quʼil y ait bonne gouvernance, des règles, etc. cela installe une sorte de cercle vicieux. »

Hamidou SAGNA
Envoyé spécial à Istanbu


  Dans la même Rubrique :
« Pour moi, il n’y a pas de doute, c’est l’exécution d’un complot visant mon élimination physique »
« Les hommes d’affaires doivent penser à faire des investissements en partenariat avec leurs homologues des Pma »
Le Sénégal vote Christine Lagarde
Aide n’est pas charité
La société civile déçue

Réagir à cet article

5 Messages de forum


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)