Accueil du site > Actualités > Sport > Rendez-vous avec le bonheur

CAMEROUN - SENEGAL DU 4 JUIN
Rendez-vous avec le bonheur

vendredi 3 juin 2011

La grande offensive pour la qualification à Gabon-Guinée Equatoriale 2012 est enclenchée à travers la publication de la liste des 24 joueurs sélectionnés pour le Cameroun-Sénégal du 4 juin 2011.

A l’attaque ! Le coup d’envoi de la quatrième journée des éliminatoires de la Can, Gabon-Guinée Equatoriale 2012, opposant le Cameroun au Sénégal le 4 juin à Yaoundé, est donné. Vendredi 20 mai, Amara Traoré s’est engoncé dans une « Lacoste » coloriée pour lancer l’offensive contre les Lions Indomptables. Il a identifié ses 24 fauves qui iront à la conquête de la forêt camerounaise. A Dakar, le Lion de la Teranga avait bouffé du Lion indomptable, à Yaoundé le Sénégal rééditera-t-il le coup ? En tout cas, il a rendez-vous avec l’histoire en terre camerounaise ! Une victoire sénégalaise signerait son retour dans la Cour des grands qu’il avait quittée la tête sur les godasses en 2008, à Tamalé au Ghana, terre de désillusion et de destruction. Mais, le bonheur d’un Lion fera forcément le malheur d’un autre. La qualification directe du Sénégal condamnerait les Lions indomptables soit au concours des deux meilleurs deuxièmes, soit dans l’antichambre de l’élite africaine parce que rayée de la liste des 16 meilleures équipes d’Afrique en s’absentant à la prochaine Can. Cruel destin de Lion ! Le Sénégal a le beau rôle dans ce groupe E. Ses statistiques sont affolantes : trois matchs, trois victoires, 9 points (+10 points), douze buts marqués et deux buts encaissés, meilleure attaque de la poule, meilleure défense, meilleur buteur. Et les Lions peuvent faire mieux. « On va continuer à prendre des points », attaque d’entrée Amara Traoré, le sélectionneur national.

Yaoundé, terre de grandeur ? Yaoundé, terre d’achèvement de la fondation du chantier de la reconstruction sénégalaise ? « On a fini la fondation de l’équipe. Maintenant, il faut de bonnes briques pour avoir un bon bâtiment en construction. » Il peut continuer à pétrir le ciment en moulant des briques à long terme qui pourront assurer la solidité des murs de la maison Sénégal d’ici l’horizon 2018, l’échéance de la reconstruction. 2018, c’est la récolte de bonnes œuvres et la mise en branle de la machine sénégalaise. « On est en reconstruction. Même si on se qualifie, cela ne change en rien la politique de reconstruction, le rendez-vous, c’est 2018 », insiste le coach national

Pour le court-terme 2012, Amara mise sur la politique jeune et binationale pour atteindre son objectif. L’ancien coach de la Linguère poursuit sa chasse aux binationaux. La liste des 24 joueurs convoqués à Yaoundé affiche le plein de binationaux. Après Issiar Dia, Lamine Sané, Rémi Gomis, Jacques Faty, Michael Tavarez, Demba Bâ, et… Moussa Sow, l’homme par qui est née la polémique des quotas en France, la liste s’allonge à Lamine Gassama et Cheikh Mbengue. Deux jeunes anciens internationaux français qui rejoignent la maison « Sénégal ». Traoré étale les charmes de ses deux nouvelles recrues en attendant l’arrivée (en début de saison) de Armand Traoré de la Juventus, absent de la liste Sénégal-Cameroun parce que empêché selon le coach national par des « soucis médicaux et familiaux. »

La horde des binationaux

Dans une série policière, ils prendraient aisément les rôles de hors la loi. Cheikh Mbengue et Lamine Gassama, changent de nationalité sportive en pleine polémique sur les quotas des joueurs qui pollue l’espace footballistique français. Formés en France, Cheikh Mbengue et Lamine Gassama ont répondu à la grande offensive pour l’abondance des binationaux « sélectionnables » en Equipe nationale lancé par Amara Traoré, coach des Lions. Passé metteur en scène, Amara Traoré garantit, la main sur le cœur que ses acteurs n’ont nullement bravé l’autorité française. « Non, ils ne sont pas venus à cause de l’histoire des quotas, c’est l’environnement et les résultats de l’équipe qui ont pesé sur leurs choix », plaide le sélectionneur national. Ces jeunes ne seront pas dépaysés. Ils se délectent des nouvelles du pays tout en s’imprégnant des réalités sénégalaises à travers les chaînes de télévision. Amara témoigne : « J’ai été marqué à chaque fois que je me rendais chez Lamine Gassama, Cheikh Mbengue, Armand, ils étaient tous sur des chaînes sénégalaises : Walf Tv, la Rts, la 2S TV ou la Tfm. Ça veut dire qu’ils savent tout ce qui se passe, ils sont ancrés dans la réalité sénégalaise… J’ai vu des joueurs qui aiment vraiment leur pays. »

Au plan sportif, ces jeunes footballeurs vont se mouler à l’ambiance-lion. Assurer la relève et l’avenir pour être vraiment prêt à la conquête africaine et mondiale dans 10 ans. La fin de l’échéance de la reconstruction tant chantée par Amara Traoré et compagnie.

Cheikh Mbengue et Lamine Gassama piaffent d’impatience. Ils s’enthousiasment à l’idée de se parer des couleurs vert-jaune-rouge. « Cheikh Mbengue (Toulouse) a subi des pressions mais il est pressé de rejoindre la Tanière. Lamine Gassama (Lyon) est super motivé, il est impatient de venir. Les garçons ont envie de jouer en Equipe nationale au même titre que les joueurs qui étaient là. Ils ont des ambitions communes. »

Ces deux nouveaux joyaux sénégalais auront pour mission première de boucher les couloirs en résolvant les faiblesses notées sur les flancs gauche et droit de la défense. Mbengue et Gassama vont tenter de suppléer les absences de Pape Malickou Diakhaté suspendu et Omar Daf, « leader moral » des Lions victime, d’une blessure au genou. Dans cette première sélection, les binationaux s’accompagnent de l’arrière central de la sélection olympique, Kara Mbodj. L’éclaireur de l’institut Jambaar chez les A est décrit comme le futur patron de l’axe central. Amara l’encense et dit : « il a la même taille que Diawara et Mangane. Il faut penser à la relève, c’est pourquoi il a été invité à l’entraînement des Lions lors de la troisième journée des éliminatoires. Maintenant c’est à lui de saisir sa chance. »

Outre ces « bleus », Latyr Ndiaye et Pape Kouli Diop fêtent leur retour. Le gardien de l’Uso, actuel leader du championnat sénégalais va renforcer la couleur locale dans les buts sénégalais aux côtés de Khadim Ndiaye (Linguère). Tandis que Pape Kouli Diop va effectuer sa troisième pige avec les Lions après les rencontres amicales Gabon et Guinée avant de subir une grosse blessure en Liga avec son club (Santander).

Amara, patron de presse et des Sports

Patron du banc, Amara Traoré usurpe celui de patron de presse. Il appelle à la censure et à la rétention d’informations. Le nouveau directeur de publication des journalistes sportifs sénégalais invite ses reporters à livrer moins de nouvelles sur la vie des Lions. Il déclare sur un ton peu rassuré : « l’équipe est dans la rue. L’adversaire sait tout du Sénégal, sur le net on retrouve toutes les informations, il faut qu’on garde des choses en secret. » Des grognements s’entendent dans la salle, mais altruiste, le chef continue à débiter ses certitudes et s’enlise dans ses a priori. « Je ne joue pas à cache –cache avec vous (les journalistes), mais il y a des choses à garder pour nous. Le Cameroun sait tout du Sénégal. » Sur la pelouse de la rétention d’informations, Amara s’arme d’une langue de bois massif pour gagner son match. Il ne pipe mot sur le jour de départ des Lions pour Yaoundé, il faut se contenter de l’heure et du jour du début du regroupement, le 27 mai, sans suite. Quid des raisons de la migration d’hôte, de Ngor Diarama à Radisson ? « C’est pour des raisons stratégiques. Le choix de l’hôtel m’appartient », avoue le patron des Sports. Et bonjour le flou.

Sur ce dossier de l’hébergement, le ministère des Sports et le sélectionneur national n’émettent pas sur les mêmes ondes. Morceaux choisis sur ce déficit de communication : une source du journal Le Quotidien renseigne dans l’édition numéro 2505 « qu’ils ont réservé à Ngor Diarama ». Il est confirmé par Momar Mbaye, dage du ministère des Sports dans le jourbal Stades : « Je confirme que nous avons déjà réservé à Ngor Diarama comme à l’accoutumée. » Autres différends, le démarrage du regroupement. Si Amara Traoré avance la date du 27 mai à 12h, le ministère des Sports prend rendez-vous « du 29 mai au 2 juin à Ngor Diarama ». ça pue un regroupement controversé. Vivement une bonne coordination entre la tutelle et le staff technique pour parer à toute discorde inutile à la veille de ce match décisif, Cameroun-Sénégal. L’heure doit être à la communion et non à une polémique puérile qui polluerait l’ambiance.

La liste des 24 sélectionnés

 Gardiens : Khadim Ndiaye (Linguère Saint Louis), Bouna Coundoul (New York Red Bull/Etats-Unis), Pape Latir Ndiaye (US Ouakam)
 Défenseurs : Boukary Dramé (Sochaux/France), Souleymane Diawara (Marseille/France), Kader Mangane (Rennes/France), Lamine Ludovic Sané (Bordeaux/France), Lamine Gassama (Lyon,/France), Cheikh Mbengue (Toulouse/France).
 Milieux : Kara Mbodj (Tromso/Norvège), Bayal Sall (Saint-Etienne/France), Rémi Gomis (Valenciennes/France), Guirane Ndaw (Saint-Etienne/France), Mouhamed Diamé (Wigan/Angleterre), Pape Kouli Diop (Santander/Espagne).
 Attaquants : Issiar Dia (Fenerbhaçe/Turquie), Dème Ndiaye (Arles-Avignon/ France), Mamadou Niang (Fenerbhaçe/Turquie), Souleymane Camara (Montpellier/France), Mame Biram Diouf (Blackburn/Angleterre), Papiss Cissé (Fribourg/Allemagne), Moussa Sow (Lille/France), Demba Ba (West Ham/Angleterre), Dame Ndoye (FC Copenhague/Danemark).

Boly Bah


  Dans la même Rubrique :
Les défis d’Alain Weisz
« On n’est professionnel ni dans la gestion, ni dans l’organisation »
Si près du but, si loin de la qualité !
Le Sénégal, une équipe bancale
Rendez-vous avec le bonheur

Réagir à cet article

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)