WASSOUR SADJI, PRESIDENT DE LA FEDERATION DES ASSOCIATIONS SENEGALAISES DU TRIVENETIE EN ITALIE : « Il faut éveiller l’intérêt des travailleurs sénégalais sur les enjeux de la portabilité des droits et de sécurité sociale »

Quelques 30 associations sénégalaises regroupées autour de la FAST  engagent  la deuxième edition FAST-FORUM du 13 au 15 décembre  prochain au parc San Artemio (siège de la Province de Trévise) en Italie, un Forum de la Diaspora sénégalaise sur le thème « Portabilité des droits et de Sécurité sociale et la Réinsertion socio-économique des Migrants sénégalais » ? Objectif : faire un plaidoyer sur la portabilité des droits des travailleurs migrants du secteur formel d’Italie et à impulser l’investissement au Sénégal. Nous avons rencontré à Dakar M. Wassour Sadji, président dela fédération des associations sénégalaises du trivenetie pour les besoins de l’organisation du  FAST-FORUM. Entretien.

Pourquoi un tel thème ?

Le thème se justifie par la faiblesse de la couverture sociale assurée aux travailleurs migrants sénégalais due au fait que majoritairement ils œuvrent  dans l’économie informelle des pays de destination. En outre, les travailleurs employés dans le secteur formel  Italien   d’emploi ne bénéficient pas toujours de l’intégralité de la protection sociale qui devrait leur être assurée ainsi qu’à leurs familles restées au Sénégal.
Des études récentes ont permis de faire les constats suivants : l’application du principe de territorialité qui fait que les prestations de sécurité sociale ne peuvent pas être servies en dehors de l’Italie; l’inexistence d’un accord de sécurité sociale entre l’Italie et le Sénégal, nonobstant l’importance du  nombre Sénégalais travaillant en Italie.

Quelles en sont les conséquences ?

Cette situation entraîne une absence de sauvegarde des droits acquis ou en cours d’acquisition en Italie, de leur exportabilité et notamment en matière d’assurance vieillesse, du fait de l’absence d’un accord garantissant une totalisation des périodes d’activité et d’assurance dans les différents pays d’emploi successifs ; la  non-couverture complète de la branche «maladie» par le système sénégalais de sécurité sociale et la nouvelle stratégie du Sénégal d’assurer une couverture maladie universelle. Il s’agira aussi au cours de moment d’échanges d’impulser l’investissement vers le Sénégal. C’est pourquoi nous avons convié M. Diène Farba Sarr, ministre de la Promotion des investissements et des partenariats. Ce sera ainsi l’occasion pour le ministre, les travailleurs et les intervenants de présenter les opportunités d’investissement que le Sénégal offre. En définitive, le Forum est un outil pour accompagner le Sénégal notamment le chef de l’Etat Macky Sall dans sa diplomatie économique.

Quels autres objectifs cherchez-vous à atteindre ?

Informer les Sénégalais d’Italie sur les possibilités de contribuer au développement du Sénégal par les transferts de compétences, connaissances et de savoir-faire des émigrés qualifiés. Notons au passage que la présence de de Monsieur Pier Paolo Baretta sous secrétaire d’Etat a l’économie de l’Italie qui est aussi spécialiste des questions de droits protection sociale et de Monsieur Mody GUIRO ainsi que les techniciens de l’IPRES et ceux de la caisse de sécurité sociale et leurs homologue de l’INPS et de l’INAIL permettrons de camper le sujet et avec la participation des Sénégalais de la diaspora d’Italie esquisser des pistes de solutions. Il faut éveiller l’intérêt des travailleurs sénégalais sur les enjeux de la portabilité des droits de sécurité sociale (retraites, prestations familiales, accidents de travail, maladies professionnelles, santé) acquis dans les pays d’emploi afin d’en faire bénéficier les familles restées au Sénégal,  informer les Sénégalais d’Italie sur les nouvelles orientations politiques du Sénégal en matière de protection sociale, notamment, la création de la Délégation Générale à la Protection Sociale et à la Solidarité Nationale (DGPSN), la mise en place de la Caisse Autonome de protection Sociale (CAPSU)et de la Couverture Maladie Universelle (CMU) et orienter l’investissement de la diaspora et de ses partenaires vers le Sénégal, entre autres.

Pourquoi « Fast Forum »?

Le concept « Fast Forum », souligne la nécessité pour les immigrés sénégalais vivant en Italie  en general et dans le triveneto en particulier d’investir leurs competences et connaissances, leur talent et leurs ressources à la conception de projets sociaux et économiques correspondant davantage à leur vision et à leur vécu. Le  Sénégal a besoin de toutes ses forces et de tous ses fils pour se développer. D’ailleurs, la 3è journée dédiée aux femmes de Trivénétie et qui sera présidée par Mme Anta Sarr, ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfance permettra de lancer le réseau des femmes. C’est un cadre qui leur ouvrira en compagnie des femmes productrices restées au pays grâce à l’appui de Pamecas, de l’Union des chambres de commerce de la Triveneto  les portes du marché européen et les aidera à obtenir la certification des produits. Il faut préciser que le ministère de l’Habitat sera fortement représenté et c’est pour explorer les possibilités qui s’offrent à l’habita social.

Il est beaucoup question de Trivénétie. En quoi cette localité suscite-t-elle pour vous autant d’intérêt ?

Trivénétie est pour nous un bel exemple de l’apport des migrants à leur terroir. Cette localité s’est développée grâce à la création par les expatriés italiens de plusieurs PME et PMI. Notre objectif est de faire le lien entre cette localité et le Sénégal.

You may also like...

Add Comment Register



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>