Concours d’Ericsson - EQUIPE HANDI’EDUC, UN INGENIEUX TRIO

L’équipe Handi’Educ, composée de trois élèves ingénieurs sénégalais, est demi-finaliste au concours Innovation d’Ericsson. Elle a eu la prodigieuse idée de concevoir une application destinée à l’apprentissage des enfants handicapés.

ls sont ingénieux, mais modestes. Inventifs, mais réalistes. La tête dans les nuages, mais les pieds sur terre. Ni extravagance, ni morgue. Quand on voit ces trois étudiants talentueux débarquer à la rédaction, on pense avoir affaire à des apprenants quelconques qu’on croise à chaque coin de rue. Ils ne ressemblent guère au stéréotypé de l’ingénieur aux lunettes fines et portant l’uniforme d’une prestigieuse école. Ils ont encore les mimiques des jeunes de leur âge. Leurs yeux brillent et leurs voix se tintent d’émotion quand ils évoquent leur réalisation. Fatou Diop, Madicoye Djiba, Baba Ndao, sont tous les trois élèves ingénieurs. Et concepteurs de l’application Handi’Educ qui a tapé dans l’œil du jury du Concours Innovation d’Ericsson, dont le thème était «l’Avenir de l’éducation ». Les chasseurs de têtes d’Ericsson ne s’y sont pas trompés. Ils ont choisi ces jeunes prometteurs pour les demi-finales. Le groupe va représenter l’Afrique sub-saharienne à la joute qui a mis aux prises 270 équipes, issues de 43 pays. Après une première sélection, Handi’Educ est retenue dans le short List. Elle figure dans le top 10 qui aspire à entrer dans le carré d’as. Les quatre finalistes qui auront l’insigne honneur d’être invités au siège d’Ericsson en Suède, le 15 avril prochain.

L’aventure débute en novembre, quand un professeur leur met la puce à l’oreille. « Amis depuis le collège, nous avons décidé de former une équipe et participer au concours», explique Baba Ndao. Etant dans des établissements différents, les membres de l’équipe devaient faire preuve de méthode pour gérer efficacement leurs agendas respectifs. En dépit des emplois du temps trop chargés et de la distance qui les sépare, ces jeunes ont su mettre à profit les heures récréatives pour se consacrer au projet. Ils commencent alors à s’échanger des sms, à discuter par vidéoconférence et à communiquer via d’autres outils technologiques. A force de boulonner des semaines durant, cela a fini par payer. Le résultat est gratifiant. L’innovation prométhéenne.

Insertion scolaire

L’application Hand’Educ vise à faciliter l’éducation des enfants handicapés. «Nous avons constaté que le taux de réussite scolaire des handicapés est très faible. C’est pourquoi nous avons pensé à concevoir un outil qui va leur permettre de suivre un enseignement de qualité», renseigne Madicoye Djiba. Cet outil compte participer à l’insertion en milieu scolaire des enfants handicapés, grâce à ses multiples fonctionnalités. «Les enfants handicapés sont souvent exclus des milieux éducatifs à cause du manque d’installations et de ressources spéciales pour répondre à leurs besoins. Handi’Educ offre la possibilité de construire une société de l’éducation inclusive où tous les enfants avec et sans handicap peuvent réaliser leur potentiel», estime Nicolas Blixell, Responsable pays d’Ericsson Sénégal.

Avant la réalisation du projet, l’équipe s’est rendue dans plusieurs centres de formation réservés aux enfants vivant avec un handicap. Une démarche prospective destinée à recueillir les besoins des bénéficiaires. Développée dans un environnement multiplateforme, l’application fonctionnera sur tous les appareils. «Selon le type de handicap, elle offrira différentes fonctionnalités », énonce Madicoye Djiba. Handi’Educ pourra être installé sur tout type d’appareil mobile : ordinateur, tablette, téléphone portable et par le web. «L’application est destinée aussi bien aux centres éducatifs pour les handicapés qu’aux handicapés autodidactes», précise Fatou Diop, chef de l’équipe. Côté fonctionnalités, l’équipe a inséré plusieurs modules sur l’application. Pour les aveugles, il existe une fonction de traduction des textes en audio. De même, le clavier est compatible avec la méthode braille.

Les handicapés auditifs peuvent bénéficier de plusieurs niveaux d’apprentissage. Par exemple pour les débutants, l’outil s’appuie sur le langage des signes pour les aider à comprendre l’alphabet et les chiffres. Une fois cette étape franchie et matérialisée par l’assimilation de la lecture, l’apprenant pourra continuer ses cours grâce à une conversion de fichiers audio en texte.

L’équipe Handi’Educ ne s’est pas arrêtée en si bon chemin. Elle a aussi pensé aux enfants vivant avec un handicap moteur. Pour cette dernière catégorie, la plateforme propose le e-learning (cours à distance). Ces enfants ayant une mobilité réduite pourront suivre leurs cours tout en restant chez eux.

Pour toucher un large public, l’application est multilingue. Elle a des options en français et en anglais. Les concepteurs étudient également la possibilité de l’adapter aux langues locales. « L’application n’est pas destinée au Sénégal seulement. Elle veut conquérir d’autres marchés», soutient Fatou Diop.

Ambitieux

Après avoir franchi la première étape du Concours, l’équipe refuse de tomber dans un optimisme béat. Elle compte franchir les étapes suivantes pour accéder à la plus haute marche du podium. Baba Ndao promet : «pour le reste du concours, nous comptons développer d’autres arguments techniques et financiers pour être parmi les quatre finalistes ».

Handi’Educ est la deuxième équipe sénégalaise qualifiée au Concours d’innovation d’Ericsson. Déjà en 2013 Shinsekai, une équipe sénégalaise (application ArClean) était arrivée à un très haut niveau du concours. Elle avait représenté l’Afrique Sub-saharienne. «Cela démontre que l’Afrique -et plus particulièrement le Sénégal- regorge de réelles potentialités », assure-t-on du côté de Ericsson. Grâce à la qualité de ses écoles dans le domaine des Tics, le Sénégal est en train de bousculer des leaders du continent comme le Kenya et l’Afrique du sud.

You may also like...

Add Comment Register



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>