AUTONOMISATION DES FEMMES - 250 entrepreneures rurales montent au créneau

De nouveaux marchés énergétiques sont créés par les femmes entrepreneures de Salémata, Kédougou et Kolda, qui se joignent à leurs homologues masculins pour développer dans les zones rurales du Sénégal des produits et services indispensables aux communautés éloignées. Grâce à l’appui de deux organisations de développement, GVEP International et SEM Fund. Sur financement d’Energia, 250 femmes entrepreneures sont ainsi recrutées pour reproduire le succès des femmes pionnières et développer leurs compétences, afin de promouvoir leur autonomisation économique.

lus de la moitié de la population vivant dans les régions de Tambacounda et Kédougou souffre d’un niveau élevé de pauvreté, où l’accès à l’énergie demeure extrêmement faible (9% et 4%). Pour répondre à ce déficit, les femmes de ces régions ont décidé de faire face et de mettre leurs capacités entrepreneuriales au profit de leurs communautés. Démontrant que quand les femmes ont accès aux mêmes opportunités que les hommes, elles sont tout aussi capables de réussir dans le secteur énergétique. Comme le prouvent les entreprises de Mmes Kandé Tuba Mballo de Kolda et Diallo Mariama Diallo dans la communauté rurale de Salémata, région de Kédougou.

A Kolda, lorsque Mme Kandé a ouvert sa laiterie « Latiere Bilaame Pul Debbo » en 2002, sa capacité de production dépassait largement le nombre de litres que son réfrigérateur pouvait contenir, à savoir 100 à 150 litres par jour. De nombreux habitants étaient en demande de lait frais pasteurisé, mais sa capacité de production était limitée par l’insuffisance d’une source d’énergie fiable. Tout cela a changé lorsqu’elle a reçu une formation en technologie et en gestion des affaires, et fut accompagnée dans l’obtention d’une subvention. Cette subvention lui a permis de renouveler ses équipements de production: les deux petits congélateurs qui auparavant conservaient le lait ont été remplacés par des réservoirs et une chambre froide solaires, lui permettant de réduire ses coûts en électricité et de doubler sa production, atteignant 200/300 litres par jour. Ce succès l’a encouragée à recruter six employés, parmi lesquels un comptable, un chauffeur-livreur et un assistant, augmentant ainsi son staff de sept à treize membres.

« J’ai confiance en mes capacités à pouvoir produire une plus grande variété de produits laitiers de haute qualité et j’espère doubler le chiffre d’affaires de mon entreprise d’ici la fin de l’année », souligne Mme Kandé

Un impact positif sur les communautés

A Kédougou, le GIE Mun’al, est une entreprise de transformation du karité, des fruits du baobab et des céréales locales, telles que le fonio. Cette entreprise a également contribué à la croissance économique de la région. Du fait qu’elle souffrait d’un manque d’équipements adéquats, Mme Marième Diallo propriétaire de l’usine de Salémata, à 80 Km de Kédougou, sous-traitait la transformation de sa production agricole à une entreprise externe. Les frais liés à cette sous-traitance pesaient lourdement sur les bénéfices de son entreprise et en faisait stagner le développement. Avec le soutien de GVEP International, elle a pu faire construire une unité de transformation partiellement alimentée à l’énergie solaire, lui permettant de traiter ses récoltes en produits tels que le beurre de karité. Son chiffre d’affaire a depuis doublé, grâce à l’investissement réalisé. Les avantages de ce changement se sont étendus au-delà de son entreprise, pour profiter également à l’ensemble de sa communauté.
«Le soutien de GVEP a non seulement permis l’accélération de la croissance de mon entreprise et l’augmentation de ma productivité, mais il a également généré des opportunités d’emplois pour beaucoup d’autres habitants de la communauté. », explique Mme Diallo. Grâce aux emplois fournis à 15 femmes, l’activité professionnelle de Mme Diallo a un impact considérable dans la communauté rurale de Salémata (région de Kédougou), en améliorant les revenus et les conditions de vie de beaucoup de familles. Plusieurs opportunités d’emplois ont vu le jour grâce à son entreprise, notamment pour les travailleurs agricoles produisant les matières premières et les détaillants revendant ses produits.

Les activités entrepreneuriales des femmes ont un impact positif non seulement sur le développement économique de leurs communautés, mais aussi sur la qualité de vie de leurs familles. Aussi, l’autonomisation et la réussite des femmes les rendent de plus en plus confiantes et conquérantes. Le succès de Mme Kandé lui a donné envie de partager et d’échanger sur son expérience en participant à des manifestations tels que le Salon International de l’Agriculture de Paris(SIA). Elle est devenue un modèle pour de nombreuses femmes qui aspirent, elles aussi, au même succès. Cette réussite lui a valu d’être félicitée et encouragée par le ministre de l’Elevage et par le Président de la République.

Reproduction des modèles

« Je suis très fière de la réussite de mon entreprise. J’espère pouvoir être un exemple pour bien d’autres femmes qui souhaitent s’engager dans le secteur énergétique, à commencer par ma fille cadette qui suit mes traces », lance Mme Kandé.

Grâce au financement d’Energia, 250 femmes entrepreneures ont été recrutées par GVEP International et SEM Fund, pour reproduire ces « success stories » de femmes. Au cours des 2 prochaines années et demie, ces femmes entrepreneures seront suivies dans le développement de leurs entreprises énergétiques et recevront un soutien pour accéder à des financements privés. Des activités de sensibilisation aux questions de genre seront également mises en œuvre avec les chefs communautaires des deux régions, dans le but de valoriser la participation des femmes au marché énergétique. Des groupements de femmes déjà actifs et collaborant avec les équipes de GVEP et de SEM Fund seront également présents pour apporter leur soutien et leurs encouragements.

Pape Demba SIDIBE

You may also like...

Add Comment Register



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>