La Marine militaire italienne, en collaboration avec plusieurs Ongs, est venue au chevet des populations sénégalaises. Le centre «Ginndi», une structure d’assistance à l’enfance défavorisée a bénéficié de son appui.

«L’équipe du 30ème Groupe Naval de la Marine militaire italienne a amélioré notre cadre de vie. Elle a effectué différents types de travaux et nous a offert un groupe électrogène. Tout cela c’est grâce à la Coopération italienne. Elle l’a orientée vers nous». Mme Sarata Ly Diallo est fière de faire visiter le centre Ginndi, la structure qu’elle dirige depuis quelques années. Un brouhaha sort des dortoirs où les enfants se reposent de retour de l’école. Il est presque 14 heures. Dernier jour de corvée pour les marins qui, trois jours durant, ont séjourné au centre Ginndi. Une opération humanitaire les a conduits dans cette structure située à Front de terre. Les bâtiments sont repeints et une odeur douçâtre plane dans l’air. Les toilettes et toute la plomberie ont également reçu un coup de neuf, de sorte que le centre a retrouvé une nouvelle jeunesse.

«Ginndi», (guidance en wolof), est un centre d’accueil, d’information et d’orientation pour les enfants en situation difficile et vulnérable. La Marine militaire italienne, en visite à Dakar avec le 30ème Groupe Naval, a choisi d’appuyer la structure créée en 2003. Le centre Ginndi aide au retrait et à la réinsertion sociale des enfants en situation de maltraitance et assiste les jeunes filles victimes d’abus. Il sensibilise aussi aux mécanismes et instruments de protection de l’enfant et propose une éducation alternative aux enfants non scolarisées.  Des enfants orphelins, talibés, fugueurs de daaras, maltraités par des proches ou issus de familles démunies, laissés à eux-mêmes, sont accueillis et pris en charge sur le plan alimentaire, sanitaire et psychosocial au centre Ginndi.

Le commandant du 30ème groupe naval italien, Paolo Treu, qui a supervisé les travaux, souligne que cette action humanitaire est adressée à certaines structures  fondamentales qui prennent en charge les enfants en situation vulnérable, et confirme l’engagement de l’Italie en faveur de la population sénégalaise. «L’objectif de cette action est de redonner le sourire à ces enfants qui se trouvent en situation critique. Car, ce sont eux qui nous donnent plus de satisfactions, puisqu’ils représentent le futur.  Et, nous sommes conscients qu’ils ont besoin d’un minimum d’équipement», a-t-il déclaré. Avant d’ajouter : «en faisant du bien aux autres, nous nous sommes aussi fait du bien». Selon la directrice du centre, Sarata Ly Diallo, l’objectif visé est d’offrir à ces enfants un environnement protecteur favorable à leur épanouissement physique et psychique. «C’est dans ce cadre que nous avons reçu la Marine italienne qui a tenu à équiper et réhabiliter ce centre, en guise de solidarité avec les enfants, pour leur apporter des réponses immédiates aux problèmes posés et pallier le déficit en matériel.», a-t-elle soutenu.

«Le Système-Pays en mouvement» du 30ème Groupe naval de la Marine militaire italienne a accompagné d’autres structures lors de sa visite à Dakar. Il s’agit de la Pouponnière de la Médina des Sœurs franciscaines missionnaires de Marie et du Centre hospitalier national d’enfants Albert Royer de l’hôpital Fann et d’autres centres de soins et d’aide à l’enfance. Du matériel techno-médical a été aussi offert par la Croix Rouge italienne. Des lunettes réalisées à bord du même navire ont été offertes aux enfants. L’initiative a été réalisée grâce à la présence à bord du navire, du personnel de la Fondation Francesca Rava, organisation italienne à but non lucratif, et des infirmières volontaires de la Croix Rouge italienne/Croissant Rouge. «Rien n’est plus joyeux que d’offrir des meilleures conditions de vie aux enfants. C’est eux qui représentent l’avenir», a argumenté l’amiral Paolo Treu.